mouvement artistique

Publié le par yarrick

Art abstrait

L'art abstrait est une forme d'art qui n'essaie pas de représenter le monde sensible. La peinture peut se passer de modèle et s'affranchit de la fidélité à la réalité visuelle.

Aujourd'hui, on utilise ce terme pour désigner une pratique artistique ne représentant pas des sujets ou des objets du monde naturel, réel ou imaginaire, mais seulement des formes et des couleurs pour elles-mêmes que l'art contemporain poussera à son paroxysme, un demi-siècle plus tard.
Le peintre Wassily Kandinsky est le fondateur de l'art abstrait. Il a peint sa première aquarelle abstraite Sans titre en 1910. Selon le philosophe Michel Henry, « Kandinsky appelle abstrait le contenu que la peinture doit exprimer, soit cette vie invisible que nous sommes. » (Voir l’invisible, sur Kandinsky)
Au début du XXe siècle, ce terme incluait aussi le cubisme ou le futurisme, genres dans lesquels il y a bien volonté de représenter le monde réel, sans l'imiter ou le copier mais plutôt en montrant les qualités intrinsèques. On représente ce qu'on sait d'un objet plutôt que ce qu'on en voit.

© Copyright : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Art_abstrait&action=history

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Art_abstrait

Licence GFDL : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html

 

Art naïf

L’art naïf désigne les œuvres d'artistes, le plus souvent autodidactes, qui se trouvent en décalage avec les courants artistiques de leur temps, soit par maladresse, soit parce qu'ils en ignorent tout.

L'art naïf désigne aussi une école de peinture, nommée « peintres naïfs », prônant un style pictural figuratif qui se caractérise notamment pour la minutie apportée au détails, l'emploi de couleurs gaies (en aplats), et une représentation « ingénue » et figurative de sujets populaires (paysages campagnards, costumes folkloriques, animaux domestiques ou sauvages). La codification et la pérennité de ce style semblent donc mener vers une autre forme d'académisme.

Le terme « naïf » aurait été utilisé pour la première fois au XIXe siècle, pour qualifier les œuvres du peintre Douanier Rousseau, qui peignait hors des normes académiques, sans suivre pourtant les recherches picturales de l'avant-garde (impressionnisme). Il s'applique aussi à des formes d'expression populaires de différents pays, notamment au courant artistique le plus connu d'Haïti.

Au Québec, on emploie plus volontiers le terme d'art indiscipliné, bien que celui d'art naïf soit parfois utilisé.

© Copyright: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Art_na%C3%AFf&action=history

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Art_na%C3%AFf

Cet article est sous licence GFDL : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html

 

Cubisme

Le cubisme est un mouvement artistique qui s'est développé de 1907 à 1914 autour de Braque, Picabia et Picasso. Après la Première Guerre mondiale, le mouvement s'essouffle, avant de s'éteindre vers les années 1920.

Ce mouvement artistique du début du XXéme siècle utilise les formes géométriques simples pour représenter des personnages et des objets sous plusieurs angles.

Simplifions les formes:
Le peintre Paul Cézanne pensait que l'on pouvait regarder et représenter les choses à partir de formes géométriques simples comme la sphère ou le cône. Cette idée sera le point de départ du mouvement cubiste. En 1907, Pablo Picasso réalise le premier tableau cubiste (Les Demoiselles d'Avignon). Il représente des femmes avec des visages ressemblant à des masques africains. Leurs yeux sont de face et leur nez de profil. Georges Braque est fasciné par cette toile. Les deux artistes développent alors une nouvelle forme d'art.

Les objets sous tous les angles:
Ils choisissent de montrer toutes les facettes d'un objet en même temps. À l'époque, certains disent que ces oeuvres sont composées de petits cubes, d'où le nom "cubiste". La lecture du tableau est plus compliquée, mais tout est visible en même temps: devant, derrière, les côtés, le dessus, le dessous. Les artistes cubistes utilisent aussi le papier collé et créent des peintures en trompe-l'oeil.

Un mouvement révolutionnaire:
Le mouvement s'est éteint en 1914. Bien qu'il n'ait pas duré, il a eu très grande influence sur l'évolution de l'art. Il donnera notamment naissance aux courants futuriste et constructiviste.

Les artistes ayant fait partie du mouvement cubiste::
Georges Braque, Juan Gris, Roger de La Fresnaye, Henri Laurens(sculpteur), Fernand Léger, Jean Metzinger, Pablo Picasso.

Quatre périodes
Précubisme, ou phase cézanienne (1907-1910). La démarche s'attache à la représentation en volume de l'objet, à la manière de Cézanne ou des masques africains ; la perspective traditionnelle est souvent malmenée. Concerne essentiellement Pablo Picasso (cf Réservoir à Horta) 1909, et George Braque. André Derain et Fernand Léger mênent alors des recherches parallèles.

Cubisme analytique (1910-1912). L'objet est déconstruit, et toutes ses facettes sont représentées en fragments, sans aucun égard pour la perspective ; cette phase de recherche se caractérise par un chromatisme très peu saturé (gris, brun, vert, bleu terne). En revanche, la lumière occupe une place très importante ; elle se répartit différemment sur chaque fragment. Concerne essentiellement Pablo Picasso, (cf Le joueur de guitare, 1910) et Braque, qui coopèrent et rivalisent d'inventivité pour toujours pousser plus loin la démarche. Leurs toiles tendent à la stylisation abstraite.

Cubisme synthétique (1912-1914). Cette période est caractérisée par le retour de la couleur et par l'utilisation de la technique du collage (papiers, objets). Le peintre sélectionne les facettes les plus pertinentes de l'objet déconstruit (contrairement à la deuxième phase, où il n'y a pas de sélection). Des éléments de la réalité sont réintroduits, notamment par le collage de papiers ou donnant des indications de matière à l'objet reprèsenté (faux bois ou toile cirée). Cf. Pablo Picasso, Guitare et bouteille de Bass, 1913. Braque et surtout Juan Gris donneront à ce style une rigueur et une sérénité classique.

Cubisme orphique. Le nom est donné par Guillaume Apollinaire à propos des deux principaux représentants de cette forme de cubisme: Robert Delaunay et sa femme Sonia Delaunay. La couleur se détache de toute forme et permet la création, dans leurs œuvres, de cercles concentriques colorés, donnant rythme et vitesse au tableau.

© Copyright : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Cubisme&action=history

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cubisme

Cet article est sous licence GFDL : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html

 

Expressionnisme

L'expressionnisme est la projection d'une subjectivité qui tend à déformer la réalité pour inspirer au spectateur une réaction émotionnelle. Les représentations sont souvent basées sur des visions angoissantes, déformant et stylisant la réalité pour atteindre la plus grande intensité expressive. Celles-ci sont le reflet de la vision pessimiste que les expressionnistes ont de leur époque, hantée par la menace de la Première Guerre mondiale. Les œuvres expressionnistes mettent souvent en scène des symboles, influencées par la psychanalyse naissante et les recherches du symbolisme.

Au début du XXe siècle, ce mouvement profondément ancré dans l'Europe du Nord (en particulier l'Allemagne) est une réaction à l'impressionnisme français. Alors que l'impressionnisme est encore à décrire la réalité physique, l'expressionnisme lui ne s'attache plus à cette réalité et la soumet aux états d'âme de l'artiste.
L'expressionnisme rompt aussi avec l'impressionnisme à travers une forme très agressive : des couleurs violentes, des lignes acérées. Il s'inscrit alors dans la continuité du fauvisme qui commence à s'épuiser et dont les principaux représentants s'éloignent plus ou moins brutalement : Matisse, Marquet, Van Dongen, Braque, Derain, Friesz et Vlaminck. Pour autant l'expressionnisme n'est pas vraiment un mouvement ou une école mais davantage une réaction contre l'académisme et la société. Les artistes expressionnistes resteront souvent isolés.

On peut rattacher les peintres des XVe-XVIe siècles Matthias Grünewald et le Greco à la tendance expressionniste, mais en pratique le terme s'applique essentiellement aux œuvres du XXe siècle.
Van Gogh : La Nuit étoilée, Saint-Rémy (1889)Les premiers éléments annonciateurs de l'expressionnisme apparaissent à la fin du XIXe siècle, en particulier dans la toile d'Edvard Munch, Le Cri ainsi que dans l'évolution des travaux de Van Gogh. Le critique d’art Wilhelm Worringer, en 1908, est le premier à parler d’« expressionnisme ».
L'expressionnisme éclot par ailleurs alors que la technique photographique se perfectionne et que le rapport de l'art à la réalité s'en trouve profondément modifié. L'art pictural perd sa fonction de moyen privilégié de reproduction de la réalité objective ce qui renforce sa composante subjective et lui permet progressivement de s'affranchir des normes.

Les peintres les plus marquants de ce mouvement furent :

Otto Dix
Wassily Kandinsky
Marie Kettani
Ernst Ludwig Kirchner
Oskar Kokoschka
Franz Marc
Paula Modersohn-Becker
Edvard Munch
Emil Nolde
Max Pechstein
Egon Schiele
Karl Schmidt-Rottluff
Chaïm Soutine

© Copyright : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Expressionnisme&action=history

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Expressionnisme

Cet article est sous licence GFDL : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html

 

Pointillisme

Définition
Le pointillisme (ou néo-impressionnisme ou divisionnisme) est une technique de peinture issue du mouvement impressionniste qui consiste à peindre par petites touches séparées de peinture de couleurs primaires. On perçoit néanmoins des couleurs secondaires, par le mélange optique des seuls trois différents tons. Cette technique est née en France notamment sous l'impulsion de Georges Seurat (1859-1891) puis de Paul Signac (1863 - 1935), à la fin du XIXe siècle.

Technique
Elle consiste, après une étape de décomposition de la lumière par les trois couleurs primaires et leurs complémentaires, à diviser le tableau en zones puis à reproduire par zones la couleur observée avec ces trois couleurs. Et selon si cette couleur est sombre ou non, on ajoute une couleur complémentaire qui à la lumière nous permet de voir la couleur voulue.

On la pratique par touche. Par exemple, pour reproduire du vert (composé de jaune et de bleu), on procède par petites touches des deux couleurs, sans les mélanger. Si on désire un vert plus foncé, on met plus de bleu. Pour un vert plus clair, on met plus de jaune.

© Copyright : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Pointillisme&action=history

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pointillisme

Cet article est sous licence GFDL : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html

 

Réalisme

Le Réalisme est un mouvement artistique du XIXe siècle. Il est à considérer comme un trait d'union, une transition entre le romantisme et l'impressionnisme. C'est une étude approfondie de la réalité et représentation authentique. La révolution de 1848 contre la Monarchie de Juillet a des répercussions dans le domaine artistique : les conventions néoclassiques alors en vigueur sont rejetées et le réalisme s'affirme. Là où le Néoclassicisme se référait à la pensée antique d'un idéal parfait, équilibré, mesuré, le réalisme veut montrer ce qu'il perçoit de manière objective. On peut rapprocher cette pensée des avancées techniques qui avaient alors lieu (la Révolution industrielle), mais aussi de la mort de Dieu dont parle Nietzsche : la science prend la place des mythes.
Appliquant une méthode dérivée de la méthode scientifique, l'artiste s'attache alors à représenter ce qu'il voit et non plus des "hauts faits" ou des sujets mythologiques. Les paysans ou les gens du peuple deviennent des sujets de tableaux.

Il y a trois peintres fondamentaux : Corot, Courbet et Millet, dont Champfleury défendra l'esthétique.

Corot, né en 1796, fils de commerçant que rien ne prédestinait à la peinture, il fut inspiré par Nicolas Poussin et cherchera constamment son inspiration dans la nature, une nature différente du romantisme (=nature consolatrice) car les réalistes se moquent des états d'âme, c'est une nature qu'ils essaient de reproduire en ce qu'elle est. Il va être toute sa vie passionné par la peinture, concentré sur son art de peindre. Inspiré par l'Italie, il va très souvent à Rome. Il faisait l'art du portraitisme.
Courbet, né en 1819 à Ornans, il va à l'académie de Besançon. Il a moins de subtilités que chez Corot. On lui reprochait à l'époque de peindre comme un paysan "Courbet peint comme un paysan laboure". Il adhére aux idées de Proudhon et participe à la commune de Paris apres l'ecrasement de laquelle, il est contraint de s'exiler en Suisse. Courbet est l'artiste le plus représentatif du réalisme.
Millet, fils de fermier, part à Cherbourg à l'âge de 18 ans pour apprendre la peinture. En 1837 il rentre aux Beaux-arts. Ne gagnant pas le prix de Rome, il quitte l'école et va habiter dans une autre ville, Barbizon. Il y habitera jusqu'à sa mort. Millet peint surtout la vie paysanne pauvre.
Le Radeau de la Méduse de Géricault fut considéré comme le premier tableau "réaliste". Il présente un fait divers de l'époque, le naufrage d'un bateau, peint à la manière d'une scène historique. Il fit bien évidemment scandale à sa présentation en 1819.

© Copyright : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=R%C3%A9alisme_%28peinture%29&action=history

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9alisme_%28peinture%29

Cet article est sous licence GFDL : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html

 

Publié dans Dossier

Commenter cet article